Les pompiers veulent alerter les élus et la population sur une situation intenable (© Delta FM)

Ras le bol, fatigue, stress… les pompiers de Gravelines sont à bout. Le manque de personnel est criant. Au lieu de neuf pompiers professionnels pour une garde de jour, ils sont parfois six, cinq ou même seulement trois. Les effectifs réglementaires sont rarement atteints et les sapeurs-pompiers compensent comme ils peuvent avec des volontaires depuis plus d’un an. La direction du SDIS devait se déplacer ce mercredi 17 novembre pour rencontrer l’équipe de garde de la caserne de Gravelines… Finalement marche arrière, la rencontre a été annulée. Une situation qui renforce encore le sentiment des pompiers de ne pas être entendus. 

Les problèmes d’effectifs sont récurrents, mais aujourd’hui ils atteignent des sommets à Gravelines. Il y a des arrêts maladie, des formations, des congés qu’il faut pallier. Reportage.

Les pompiers, réunis ce mercredi en présence d’élus du territoire, leur demandent de faire voter des motions pour faire remonter le problème jusqu’au niveau départemental.

X
X