Des difficultés, souvent conséquences de la crise sanitaire... (© Delta FM, archives)

La mairie de Gravelines mobilisée pour sauver deux institutions de la ville…

Qui dit crise sanitaire dit souvent crise économique depuis deux ans, certaines entreprises sont en difficulté. Il n’y a pas que des Verkor et des Arcelor, il y aussi de moins bonnes nouvelles. C’est le cas à Gravelines d’Eupec et d’Aquanord. Pour Eupec, nous vous en avions déjà parlé sur Delta FM, le spécialiste des revêtements de pipeline est en redressement judiciaire. Quatre ans après le départ d’une trentaine de salariés, la société est à nouveau en difficulté, un gros contrat qui tarde à se concrétiser, de gros soucis de trésorerie.

Le maire Bertrand Ringot vient de rencontrer le directeur d’Eupec pour trouver une solution.

 

Eupec qui dispose aussi de locaux à Grande-Synthe et à Saint-Pol-sur-Mer. Pour Aquanord, c’est le chiffre d’affaires qui est à la baisse, conséquence indirecte là aussi du coronavoirus, avec le prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter, comme celui des matières premières.

Une réunion vient d’avoir lieu avec le ministère de l’Economie…

 

Bertrand Ringot qui vient de signer une tribune pour réclamer le retour à l’ancien système pour maîtriser le prix de l’électricité, avec notamment la fin de la concurrence.

 


X
X