© DeltaFM

La Centrale de Gravelines tiendra ses engagements auprès de l’ASN. Vous le savez, EDF et son site gravelinois ont été mis en demeure d’achever des travaux de protection autour de moteurs qui jouxtent le site nucléaire. Il s’agit de travaux de sécurisation en cas d’explosion du terminal méthanier voisin. Une réaction en chaîne pourrait endommager des moteurs qui permettent de refroidir les réacteurs. Des structures en acier sont en train d’être installées autour de ces 6 moteurs. La moitié du travail est déjà terminé. EDF a jusqu’à octobre pour terminer les travaux.

Les consignes de l’ASN sont claires : protéger certaines installations en cas d’explosion du Terminal Méthanier voisin. Un scénario catastrophe qui pourrait entraîner une réaction en chaîne sur les installations de la centrale. Les explications d’Emmanuel Villard, le directeur de la centrale nucléaire de Gravelines :

Ces coffres métalliques sont en cours d’installation. 3 sur 6 sont d’ailleurs déjà terminés. La centrale a jusqu’à fin octobre pour répondre aux attentes de l’ASN.

X
X