Fin des travaux prévue pour début 2022. (© Delta FM)

Pour se protéger de la mer, la Centrale de Gravelines s’offre une digue, un mur.

Un nouveau chantier pharaonique a commencé depuis plusieurs mois à la Centrale. C’est la suite du retour d’expérience après la catastrophe de Fukushima, la suite aussi des travaux du grand carénage, objectif 40 ans et même plus pour le site nucléaire. EDF est en train de construire une protection périphérique de trois kilomètres, 300 panneaux face à la mer, une immense butte avec un mur sur une hauteur de plus de 4m pour le reste de la Centrale, tout autour. Le but, qu’elle soit encore davantage protégée face à la submersion marine, les scénarios les plus fous sont envisagés, submersion par la mer mais aussi par les terres. Fin des travaux espérée pour le premier trimestre de l’an prochain. EDF assure que 80% des opérations sont assurées par des entreprises de la Région.

Stéphane Commelin, directeur des programmes industriels à la Centrale. Les scenarios les plus fous sont envisagés pour protéger le site. 

 

 

X
X