Les retraités interpellent les Droits de l’Homme pour défendre leurs pensions. Un Gravelinois a saisi la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour dénoncer la hausse de la CSG des retraités. C’est de la discrimination pour Jean Pinte, dont l’initiative, personnelle, a fait boule de neige. Au point qu’aujourd’hui il a créé une page Facebook, Retraités rackettés, et rassemblé en 3 semaines plus de 900 membres d’une trentaine de département en France, y compris les DOM TOM. Un mouvement apolitique pour défendre les pensions des retraités que le candidat Macron avait, selon Jean Pinte, promis de ne pas toucher.

Jean Pinte reçoit des centaines de mails de personnes qui, comme lui, veulent mettre aujourd’hui le Président Macron devant ses contradictions :

Jean Pinte insiste bien : il n’est pas question de faire de la politique mais bien de défendre les pensions des retraités :

X
X