La centrale nucléaire de Gravelines

L’ASN, l’autorité de sûreté nucléaire a mis en demeure EDF de réaliser, à la centrale nucléaire de Gravelines, les aménagements pour faire face a un incident ou une éventuelle explosion externe , autrement dit à l’extérieur du site. L’ASN appuie sa demande par la proximité du terminal méthanier de Dunkerque.  Pour l’ASN la centrale doit s’assurer de pouvoir faire face à une explosion de forte intensité , mais en l’état actuel , selon le gendarme du nucléaire , il existe  « un écart affectant les moteurs des tambours filtrants de la source froide des six réacteurs« . Et de poursuivre dans son communiqué qu’en cas d’explosion à proximité, « cet écart peut conduire à perdre les moyens de refroidissement à long terme du combustible des six réacteurs » .

EDF s’engage a réaliser ces travaux avant la fin du mois d’octobre. « Nous serons en mesure de respecter les différents points soulevés par l’ASN dans les délais prescrits par la mise en demeure« , a déclaré EDF auprès de l’AFP. EDF qui assure “que cette situation ne remet pas en cause la capacité à mettre à l’arrêt, à refroidir et à maintenir les réacteurs dans un état sûr, en cas d’explosion externe

X
X