Les travaux d’envergure continuent à la centrale nucléaire de Gravelines, des travaux qui doivent permettre :

1- à la centrale de continuer à fonctionner au-delà de ses 40 ans.

2- à la centrale d’être plus sûre, c’est le retour d’expérience après Fukushima.

EDF installe en ce moment via la société Léon Gross des diesels d’ultime secours, six très gros moteurs, un par réacteur, qui doivent leur permettre de fonctionner en autonomie, coupé du monde, en cas de séisme. Ils sont posés sur un système parasismique.

EDF et ses sous-traitants qui vont continuer à embaucher pour ces travaux dans les prochaines années.

EDF investit massivement sur son site de Gravelines, 4 milliards d’euros d’ici à 2025. Avec l’arrivée de nouveaux outils pour plus de sécurité, pour éviter les catastrophes du type Fukushima. Et notamment l’installation de six diesels d’ultime secours. Delta FM a assisté aux travaux de ces engins indispensables à la survie de la centrale :

X
X