La centrale nucléaire de Gravelines

La centrale nucléaire de Gravelines (© EDF)

La ministre de l’écologie a annoncé hier vouloir doubler le périmètre de prévention autour des centrales nucléaires. Autrement dit, d’étendre à 20 kilomètres le rayon des PPI, plans particuliers d’intervention. Actuellement, il est de 10, secteur dans lequel tous les habitants doivent disposer de pastilles d’iodes. En élargissant le PPI autour de la centrale de Gravelines, ça concernerait 500 000 habitants repartis sur presque toute l’agglomération dunkerquoise et une partie de l’arrière pays, sans doute jusqu’à Watten, Armbouts Cappel et Vieille Eglise.

L’autorité de sûreté nucléaire a dressé hier matin son bilan lors d’une réunion de la CLI. Réunion, hasard du calendrier, qui s’est tenue le jour anniversaire des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl. Reportage :

X
X