Ils se trouvaient route du grand colombier à Gravelines quand la police est intervenue. Les individus, deux grands-synthois d’une vingtaine d’années, et un belge de 56 ans, s’affairaient à transborder des caisses de bar fraîchement pêchés aux abords de la centrale nucléaire. Une pêche vraisemblablement destinée à alimenter clandestinement les réseaux de distribution. Les poissons ont été détruits et le matériel de pêche saisi. Les 3 mis en cause devront répondre de leurs actes le 16 septembre prochain devant le tribunal de Dunkerque. Ils sont poursuivis pour infraction à la pêche et travail dissimulé.

X
X