Deux suspects doivent être déférés au tribunal de Dunkerque (© Delta FM)

La structure faisait l’objet d’une surveillance policière à cause de financements opaques, mais aussi pour l’enseignement d’un islam radical. Une perquisition a été menée. La mosquée serait gérée en famille et des mouvements de fonds suspects ont été perçus par les autorités. Le gestionnaire et l’une de ses sœurs vont faire l’objet de poursuites pour détournement de fonds provenant de pays étrangers et fraude aux prestations sociales. On parle de plus de 400.000€ détournés. Tous deux doivent être déférés ce jeudi au tribunal.

 


X
X