Objectif de la convention : venir en aide aux mineurs non accompagnés présents dans les camps de Grande-Synthe (© Delta FM)

Quand on parle migration, il y a les chiffres, et puis les histoires personnelles, celles d’hommes et de femmes qui fuient leur pays, et parfois d’enfants, seuls… C’est pour les aider que la ville de Grande-Synthe a signé une convention avec la Croix-Rouge. Elle confie à l’association les clefs d’un local dans l’espace Martha Desrumaux destiné à accueillir une fois par semaine ces mineurs non accompagnés, principalement irakiens, iraniens, afghans, plus nombreux depuis septembre dans les camps informels de Grande-Synthe.

Morgane Fillion Nicollet, responsable de projet de protection à la Croix-Rouge

 

La Croix-Rouge rencontre chaque semaine 30 à 40 nouveaux mineurs isolés sur les camps de Grande-Synthe. De son côté, Martial Beyaert réclame toujours la venue d’un médiateur et la création de centre d’accueils sur la bande littorale.


X
X