Un groupe de salariés et de représentant syndical étaient réunis ce mercredi midi devant l'entreprise (© DeltaFm)

Les salariés de Cubit France technologies à Grande Synthe l’ont appris il y a 15 jours, 12 postes sur les 32 vont être supprimés d’ici la semaine prochaine. L’entreprise va mal. Depuis le 20 avril 2020, cette société qui fabrique entre autres des tickets magnétiques pour les parkings, les autoroutes, les transports publics, est en redressement judiciaire. Selon les salariés et les représentants syndicaux depuis l’arrivée de la direction actuelle il y a sept ans, la situation de l’entreprise ne fait que s’aggraver. Ils lui reprochent un manque de reconnaissance, une fail dans le management et surtout, un manque d’implication sur le marché international. 

 

 

Aujourd’hui, les salariés craignent pour la suite et les conditions de travail. Alain est représentant du personnel.

 

Les salariés de Cubit France devraient recevoir les lettres de licenciements d’ici la semaine prochaine. Ils craignent un deuxième plan social à l’avenir et tentent d’interpeller des élus dunkerquois. La direction n’a pas souhaité s’exprimer au micro de DeltaFm.

 

 

X
X