Matthias Fekl a visité les ruines du camp de migrants aux côtés de la ministre du logement, Emmanuelle Cosse. Il a réaffirmé son soutien aux forces de l’ordre et a rappelé que les auteurs de ces incendies volontaires seraient retrouvés et reconduits à la frontière.

Autre annonce forte du ministre, qui scelle le destin du camp de la Linière.

Des solutions d’urgence ont été mises en place. Plusieurs gymnases ont été ouverts à Grande-Synthe, mais aussi à Dunkerque avec celui du Fort Louis. Patrice Vergriete s’est engagé à le laisser à la disposition de l’Etat jusqu’à mardi prochain. Après, c’est à l’Etat de trouver des solutions de relogements pour les 1500 migrants qui occupaient le camp.

Près de 200 migrants sont arrivés hier soir à Craywick où la salle des fêtes a été réquisitionnée.

X
X