Michèle Rivasi, député européenne, est candidate à la primaire d’EELV pour la présidentielle (© Delta FM)

Michèle Rivasi a visité ce mercredi le camp de la Linière de Grande-Synthe. Candidate à la primaire d’EELV pour la présidentielle, Michèle Rivasi veut saluer l’initiative du maire de la ville et de Médecins Sans Frontières. Elle considère le camp humanitaire comme un modèle d’accueil des migrants en France. Et selon elle, toutes les grandes villes du pays devraient s’en inspirer et créer des structures, à plus petite échelle, en s’appuyant sur les associations locales.

Michèle Rivasi, député européenne, travaille au parlement européen sur la question migratoire. Pour elle, c’est ce genre de structure, à plus petite échelle, qu’il faudrait créer en France, surtout dans les grandes villes, à l’image de ce que projette aussi de faire la mairie de Paris. Michèle Rivasi :

A noter que, selon le dernier comptage de la PAF, il y a actuellement 1 094 réfugiés, principalement des Kurdes, dans le camp de la Linière. Camp qui n’a pas vocation à être démantelé nous a affirmé le cabinet du maire de Grande-Synthe.

X
X