L’évacuation du camp de migrants de Grande-Synthe s’achève. Depuis 7h30 ce matin, près de 200 policiers et gendarmes ont pris possession de ce camp de fortune, situé en bordure de l’A16. Objectif : évacuer vers des centres d’accueil des Hauts de France les 600 réfugiés qui avaient investi le sous-bois depuis plusieurs semaines. Pour le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne, il s’agissait là d’une question de salubrité mais aussi de sécurité pour les migrants eux-mêmes.

L’opération s’est déroulée dans la calme et en présence des agents de l’OFFI, l’office français de l’immigration et de l’intégration. Sophie Kapusciak en est la directrice territoriale pour le Nord-Pas de Calais :

Ce n’est pas première fois que ce camp est évacué, mais l’Etat ne peut laisser de telles situations perdurer. Le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne :

Sur le site, qui est terrain boisé, des opérations de nettoyage ont déjà commencé. Et une surveillance policière va être maintenue pour éviter que la formation d’un nouveau camp de fortune.

X
X