Une convention a été signée pour un an et va permettre à l’Etat d’intervenir dans le camp de grande-Synthe pour accompagner les réfugiés et améliorer leur prise en charge (© Delta FM)

Deux ministres, celui de l’Intérieur et du logement, étaient en visiter ce lundi à Grande-Synthe. Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse ont annoncé la signature d’une convention qui prévoit le versement de 3,9 millions d’euros pour améliorer les conditions de prises en charge des réfugiés, scolariser les enfants, et régler les problèmes sanitaires. L’objectif à termes est de les amener à demander l’asile afin de vider le camp. Le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, s’est dit satisfait de cette décision tout gardant sa ligne directrice qui vise à fermer ce camp à moyen termes.

L’Etat, via les ministères du Logement et de l’Intérieur, va verser 3,9 millions d’euros pour financer la prise en charge des réfugiés de la Linière. Dans un premier temps, l’Etat s’était opposé à la création du camp… Alors, pourquoi ce revirement ? La réponse d’Emmanuelle Cosse, ministre du logement :

Emmanuelle Cosse était à Grande-Synthe aux côtés du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Tous deux ont salué l’action du maire de Grande-Synthe, Damien Carême. Le premier intéressé est satisfait de la convention signée pour un an et l’appui financier de l’Etat. Même s’il veut garder son mot à dire :

X
X