A Grande-Synthe, à partir du 1er octobre, si vous jetez un papier, un mégot, une canette… vous aurez une amende de 68 euros. Et si on vous surprend à vous débarrassez sur la voie publique de votre télé ou vieux canapé, ça vous coutera 1 500 euros ! La répression pour lutter contre les incivilités, c’est la décision du maire.
Améliorer la qualité de l’air sur l’agglomération, c’est aussi le cheval de bataille de Damien Carême. Il réclame plus de vigilance sur les nouvelles entreprises qui peuvent apporter une pollution urbaine et de dire que l'”on ne peut pas au nom de l’emploi impacter la santé des gens”.

Damien Carême a fait sa rentrée médiatique hier matin en évoquant bons nombres de sujets et en insistant entre autre sur l’environnement et la pollution de l’air. Reportage :

Concernant le dossier des migrants, Damien Carême a une nouvelle fois interpellé le 1er ministre lui demandant de trouver une solution définitive. Il réclame la création de plusieurs petites structures d’accueil entre Dunkerque et Boulogne. Il y a actuellement 600 migrants sur Grande-Synthe, soit autant qu’à Calais.

X
X