© Delta FM

Travailler plus pour gagner plus, les chauffeurs de Cotrans veulent garder leurs heures supplémentaires.

Nouveau mouvement social dans le Dunkerquois. Les chauffeurs de Cotrans à Grande-Synthe sont en grève depuis dimanche. Trente grévistes sur 46 CDI. La société de transport est à l’arrêt. En cause : les heures supplémentaires. Alors que certains travaillaient en moyenne 52 heures par semaine, ils sont passés depuis un moins à 44 heures. La direction assure que l’inspection du travail est passée par là, pour normaliser l’emploi des heures supplémentaires. Les salariés n’y croient pas, rappelant que la direction utilise des intérimaires. Le mouvement de grève se poursuit.

Depuis un mois, les quelques 46 CDI perdent près de huit heures de travail par semaines. Conséquence d’une pratique assez courante dans le transport routier. Reportage :

X
X