Hier soir, vers 18h, une rixe a opposé plusieurs centaines de migrants kurdes à des afghans, récemment arrivés de la jungle de Calais. Plus tard dans la soirée, la rixe a dégénéré et plusieurs dizaines de cabanons ont été incendiés par les migrants eux-mêmes. Onze personnes ont été légèrement blessées cette nuit et transportées dans les hôpitaux du secteur.

C’est une fin de journée pleine de violences qui s’est achevée dans un brasier gigantesque, visible à plusieurs kilomètres à la ronde.

Plus de 1500 réfugiés ont été mis à l’abri dans la nuit, dans des gymnases et des salles communales. La pérennité du camp humanitaire de Grande-Synthe est plus que jamais incertaine.

 

X
X