Les policiers sont inquiets après l’agression de 3 collègues mardi. Alors qu’ils intervenaient dans le camp de la Linière en pleine journée, 3 fonctionnaires de police ont été pris pour cible par une cinquantaine de migrants. Plusieurs minutes de jets de pierre et de violences qui ont entrainé la destruction de leur véhicule et des blessures légères. Choqués, les policiers se disent inquiets et à bout. Ils dénoncent un sentiment d’impunité chez les migrants et le manque de réponse pénale face à des comportements dangereux.

Mardi, trois policiers ont été blessés dont un sérieusement à la tête par des jets de pierre. Une cinquantaine de migrants a littéralement détruit leur voiture, vitres cassées, capot enfoncé. Les fonctionnaires ont eu une belle frayeur. Depuis quelques semaines, c’est l’escalade dans la violence. Cédric Canneson, délégué syndical UNSA Police pour le Dunkerquois :

X
X