1 061 migrants ont quitté Grande-Synthe depuis mercredi. Cela veut dire que les opérations pour mettre à l’abri les réfugiés sont terminées. Les migrants, qui s’étaient retrouvés complètement démunis après l’incendie du camp de la Linière, ont été envoyés dans des Centres d’Accueil et d’Orientation, un peu partout en France. Les derniers bus sont partis samedi. Une trentaine de migrants, qui essayaient de convaincre les autres de rester, ont été interpellés au gymnase du Noordmeulen, où étaient rassemblés les derniers réfugiés.

Les migrants qui avaient trouvé refuge sur la zone du Puythouck ont été redirigés vers le gymnase du Noordmeulen. C’est là-bas que les différents services ont effectué des maraudes pour convaincre les derniers migrants de partir en centre d’accueil et d’orientation. Le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, était sur place samedi matin :

Avant de monter dans le bus, de nombreux migrants sont venus remercier les bénévoles des associations, tenus à l’écart par les forces de l’ordre. Derrière les barrières qui avaient été installées, on a aussi croisé Véronique et Sarah, de Coudekerque-Branche :

X
X