Le prof de maths soupçonné de “faits de violences” sur 4 collégiens à Grand-Fort-Philippe a été relaxé pour la moitié des actes reprochés. Il écope cependant de 2 mois de prison avec sursis pour avoir mis un coup de carnet de correspondance sur la tête d’un élève et à qui il devra verser 200 euros de dommages et intérêt, et pour avoir bousculé un autre élève qui s’est cogné le genou. Les faits remontent à 2012 et cela fait 6 ans que l’enseignant de 48 ans est suspendu.

X
X