Le Dunkerquois veut aussi être entendu ! Quand on évoque la crise migratoire, on a tendance à évoquer le cas de Calais, et beaucoup moins celui de Grande-Synthe. Les élus du Dunkerquois tirent aujourd’hui la sonnette d’alarme. Christian Hutin, député du Dunkerquois, regrette que notre territoire soit le grand oublié de l’Etat. Il réclame des décisions fermes et un accompagnement de l’Etat plus important dans ce dossier. Pour lui, aider Calais est une nécessité, mais il ne faut pas oublier le Dunkerquois, aussi bien en termes de soutien financier, qu’en renforts de forces de l’ordre.

C’est à Calais que sont concentrés les plus gros efforts de l’Etat en termes de soutien financier et d’effectifs de forces de l’ordre notamment. Pour les élus du Dunkerquois, on a tendance à oublier que la situation humanitaire est dramatique aussi sur le camp de Grande-Synthe. Le député Christian Hutin tire la sonnette d’alarme :

Nos voisins belges jont rétabli les contrôles aux frontières récemment au grand damne de Philip Cordery, député des français du Bénélux, en visite dans le Dunkerquois aujourd’hui. Pour lui, la réussite de la gestion de cette crise passera par une plus grande coopération entre les deux pays. Même s’il comprend les craintes des Belges :

X
X