Eric Etienne, le sous-préfet de Dunkerque (© Delta FM)

Quand les licenciements permettent la création de nouveaux emplois… Un comité de revitalisation vient d’être créé par Aluminium Dunkerque, Europipe et SRD, sous pilotage de la sous-préfecture de Dunkerque. Ces trois sociétés, qui viennent de licencier, ont versé de l’argent dans un fond. Cette dotation doit permettre à la sous-préfecture d’aider les entreprises locales à embaucher, grâce à des aides. Ce sont surtout des emplois industriels. La sous-préfecture espère créer 278 nouveaux postes, l’équivalent des licenciements dans les trois entreprises du comité.

La sous-préfecture de Dunkerque va coordonner ce qu’on appelle en économie un comité de revitalisation. Aluminium Dunkerque, Europipe et SRD viennent de créer un fond de 1,7 millions d’euros pour aider à la création de 278 emplois, l’équivalent des départs de ces trois sociétés. Le plan doit durer trois ans. Qu’est-ce que c’est ce comité de revitalisation ?

 

X
X