Dimanche dernier, un vent de panique a soufflé dans la Fan Zone de Dunkerque. Alors que l’équipe de France vient d’être sacrée championne du Monde, trois individus font irruption sur la place à moto et slaloment dans la foule. Deux d’entre eux ont été interpellés et jugés pour mise en danger de la vie d’autrui hier au tribunal de Dunkerque.

C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de blessés, ou pire. C’est avec ces mots que le procureur de la République a entamé, le ton grave, ses réquisitions face aux deux jeunes Saint-Polois médusés, semblant ne pas comprendre la gravité de ce qui les avait amenés dans le box des prévenus. Pourtant, en slalomant sur leurs motos-cross dimanche, ils auraient pu blesser gravement les personnes présentes place Jean Bart, ainsi que les agents de sécurité ayant tenté de les interpeller. Une gravité qu’ils disent avoir mesuré, tout en essayant vaguement de se justifier, mettant en avant le fait que leur petite escapade n’avait pas fait de blessés ou encore, qu’ils n’avaient pas compris que la Place Jean Bart était devenue piétonne. D’après leurs dires et ceux de leur avocate, Jafar et Mallory voulaient tout simplement faire les malins sur leurs motos, et cela leur coûte maintenant très cher. Le premier, déjà connu de la justice, écope de 8 mois ferme, l’autre de 3 mois de prison ferme et 3 mois avec sursis, des peines beaucoup moins lourdes que celles requises par le procureur. Le tribunal ayant retenu leur insertion sociale puisque tous deux sont salariés en entreprise. Notez par ailleurs que leur permis de conduire a été suspendu et que les motos ont été confisquées. Enfin, les deux jeunes n’ont pas souhaité donner le nom de la 3ème personne qui les accompagnait ce soir-là. L’enquête se poursuit.

Le tribunal n’a par ailleurs pas prononcé de maintien en détention. Notez enfin que la Police est toujours à la recherche de l’individu ayant jeté un pétard dans la foule, provoquant un mouvement de foule. Une affaire qui n’a rien avoir avec les individus en mot.

X
X