Les victimes de l’amiante mèneront leur combat jusqu’au bout pour obtenir un procès pénal. Un rassemblement est prévu ce jeudi 11 janvier 2018 à 17h sur le parvis des Droits de l’Homme, face à la communauté urbaine de Dunkerque. L’ARDEVA lance un appel populaire ainsi qu’aux associations des Droits de l’Homme et des défenseurs de l’environnement à venir les soutenir. Pour ces victimes, c’est devenu un combat contre la justice. Une justice « qui les empêche d’avancer ». A Dunkerque, on compte aujourd’hui 700 veufs et veuves pour l’ARDEVA contre 140 en 2004.

Les victimes de l’amiante se disent « muselées » par la justice. L’ARDEVA en appelle à Jacques Toubon, défenseur des droits, un rassemblement est prévu ce jeudi 11 janvier à 17h sur le parvis des Droits de l’Homme, en face de la CUD. Un endroit symbolique comme nous l’explique Pierre Pluta :

L’ARDEVA en appelle aussi aux parlementaires, députés, sénateurs, maires pour faire cesser ce qu’ils appellent le « déni de justice ». Ce n’est plus seulement un combat pour les victimes de l’amiante, mais aussi pour les générations futures :

X
X