Le CHD propose depuis plusieurs semaines un nouveau traitement, une nouvelle prise en charge chirurgicale, pour des patientes victimes de cancers gynécologiques, col utérin, endomètre, vulve. Cette technique est censée être moins douloureuse, avec de meilleurs résultats pour éviter des récidives. C’est la technique du ganglion sentinelle. Explications.

Ce qui fait souvent très mal, ce qui est souvent terrible dans le traitement d’un cancer, c’est la chimio bien sûr, mais c’est aussi son ablation, quand il faut retirer la tumeur, on pense évidemment au cancer du sein.

En fait, cette nouvelle technique permet de limiter le retrait des ganglions lymphatiques. Elle va identifier plus en amont le ganglion pour détecter si celui-ci est sain.

Grâce à l’injection d’un produit fluorescent, peu allergisant et sans marqueur radioactif, on vous rassure. Et donc avec une caméra, les médecins pourront faire les vérifications, suivant si les tissus se colorent ou pas, voir s’il y a des métastases.

En fait, c’est assez simple, c’est rechercher de façon beaucoup plus précoce les cancers, pour éviter qu’ils ne se développent. Leurs traitements sont alors beaucoup moins traumatisants.

D’autres détails en vous rapprochant des services du docteur Boodhun, au CHD.

X
X