Une étape importante pour les victimes de l'amiante. (Image d'archives)

Une étape importante pour les victimes de l’amiante. Samedi, c’était l’Assemblée Générale de l’ARDEVA à Petite-Synthe. L’avocat pénaliste Antoine Vey était présent. Il a annoncé le dépôt de la citation directe pour le 23 octobre prochain, procédure qui doit aboutir à un procès en correctionnelle. 

Une nouvelle étape de franchie pour les victimes de l’amiante… Ou en tout cas sur le point d’être franchie. Samedi, c’était l’assemblée générale de l’ARDEVA, l’association régionale des victimes de l’amiante. L’avocat pénaliste Antoine Vey a annoncé que la citation directe sera déposée le 23 octobre. En bref, contrairement à une procédure classique au cours de laquelle c’est le juge d’instruction qui mène l’enquête, ce sont les victimes qui font ce travail dans une citation directe. Ils amènent les preuves devant la justice.

Une étape qui devrait permettre d’obtenir enfin un procès au pénal. Un procès attendu depuis 25 ans par les victimes. Pierre Pluta, le président de l’ARDEVA.

Après le dépôt de cette citation directe, il faudra attendre environ deux ans avant que le procès se tienne. A ce jour, 2487 personnes ont demandé au cabinet de l’avocat Antoine Vey de les représenter.

X
X