Le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne, et le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete

La bande de Dunkerque est placée sous haute surveillance ! On comptera cette année 1 agent de sécurité pour 100 carnavaleux. Polices, militaires ou agents de sécurité privés, des centaines de personnes seront mobilisées autour d’un dispositif renforcé, pour encadrer les milliers de carnavaleux présents dans les rues de la Cité de Jean Bart. Comme les années précédentes, un périmètre avec fouille obligatoire sera mis en place. Des caméras de vidéo-surveillance retransmettront des images en direct au PC sécurité installé en sous-préfecture.

Une vingtaine de caméras de vidéo-surveillance permettront de relayer en direct d’éventuels troubles vers un PC sécurité, installé en sous-préfecture. La bande de Dunkerque, et les 3 Joyeuses en général, nécessitent la plus grande attention des autorités pour le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne :

Comme les années passées, un périmètre de sécurité sera installé, avec fouille obligatoire pour y rentrer. Des blocs de béton seront positionnés pour empêcher le passage des véhicules. Pompiers, Croix Rouge et hôpitaux seront également sur le pont.

X
X