Seoz, graffeur dunkerquois

A Dunkerque, la ville a inauguré ce week-end 6 nouveaux murs d’expression libre. Il s’agit de façades inutilisées, mis à dispositions des personnes qui souhaitent y faire des graffitis ou tout autre forme d’art urbain. A Petite-Synthe, dans le centre-ville de Dunkerque, ou bien encore à Rosendaël, les graffeurs s’en donnent à cœur joie. Pour l’anecdote, l’un des murs mis à leur disposition est la façade d’une maison de la rue Paul Machy. Son propriétaire en avait marre de voir son mur vandalisé. Il a donc décidé de l’offrir aux graffeurs, qui pourront chaque week-end lui peindre une nouvelle fresque.

Six nouveaux murs ont été inaugurés ce week-end, à Petite-Synthe, dans le centre-ville de Dunkerque, ou bien encore à Rosendaël. Les graffitis sont désormais autorisés à l’arrière de la salle de sport du collège Paul Machy… Et ça fait plaisir à Seoz, un graffeur dunkerquois :

Chose encore plus insolite : l’un des murs mis à disposition des graffeurs appartient à un particulier. Un habitant de la rue Paul Machy a en effet décidé d’offrir la façade de sa maison aux artistes :

Les murs d’expression libres sont accessibles aux artistes les samedi et dimanche de 9h à 19h.

X
X