Quarante migrants ont été secourus au large de Dunkerque, ce samedi. La préfecture maritime rappelle que malgré le soleil de ce week-end, la mer reste dangereuse.

Samedi matin, le CROSS Gris-Nez est informé qu’une embarcation se trouve en difficulté au large de Dunkerque. Les autorités engagent alors le patrouilleur de service public Cormoran, qui récupère à son bord 40 naufragés.

Ramenés à quai au port de Dunkerque, les réfugiés sont pris en charge par les pompiers et la police aux frontières.

Dans un communiqué, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde sur les risques encourus lors des traversées du détroit. « Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, les conditions météorologiques y sont souvent difficiles, c’est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment en période hivernale où la température de l’eau chute ».


X
X