Franck Gonsse

On compte aujourd’hui plus de 600 dockers sur le port de Dunkerque et il faut remonter à 1992 pour y voir autant d’ouvriers. La modernisation des métiers portuaires n’a pas impacté la manutention, bien au contraire selon Franck Gonsse. Pour le secrétaire général de la CNPTA (syndicat des dockers), la qualité professionnelle des dockers participe à la fiabilité de l’économie du port.

Au fil des décennies le dialogue social a permis, à Dunkerque, de faire face aux reformes portuaires voire même à les devancer. Franck Gonsse, le secrétaire général du syndicat des dockers, le CNTPA :

Il n’existe pas d’école pour devenir docker, mais il faut avoir le 1er niveau de certificat de qualification professionnelle, le CQP :

X
X