La grève des avocats, suivie de la crise sanitaire et du confinement… l’année 2020 a été dure pour la justice. Le tribunal de Dunkerque tenait son audience solennelle de rentrée en petit comité ce lundi, Covid oblige. A Dunkerque, le retard accumulé en début d’année dernière a pu être rattrapé grâce notamment à des procédures en visio-conférence. Le tribunal a limité la casse, en évitant de rallonger des procédures. Et les confinements n’ont pas entraîné plus d’affaires judiciaires. Il y a toujours des violences conjugales ou familiales, mais on constate moins d’infractions routières.

De nombreux dossiers ont été renvoyés en début d’année. Mais le retard a été rattrapé, et les délais que se fixe le procureur de la république de Dunkerque ont été tenus. Le procureur, Sébastien Piève :

L’année 2021 s’annonce chargée pour le milieu judiciaire avec des réformes à venir, notamment celle du code pénal des mineurs. La justice des mineurs qui a fort à faire. Guillaume Meunier, le président du tribunal de Dunkerque :

Et autre chantier, celui concernant la réforme des divorces, avec en vue l’accélération des procédures.

X
X