C’est désormais obligatoire, les communes doivent servir une fois par semaine un repas végétarien dans les cantines scolaires. A Dunkerque, pas de viande ni de poisson au menu du jour ce midi, mais une tarte aux fromages, de l’omelette, des pâtes, de la sauce tomate, et une clémentine. La loi recommande davantage de protéines végétales comme les lentilles, le soja, les pois chiches et autres céréales riches en fibres et minéraux qui assurent l’équilibre nutritionnel obligatoire dans les cantines.

Les communes doivent désormais servir un repas végétarien une fois par semaine. L’intérêt n’est pas forcément une évidence pour les enfants, mais un repas végétarien, savent-ils ce que c’est ?Qu’en pensent Abel, Apolline, Lucie et Élie, rencontrées à l’école Neptune ?

A Dunkerque, depuis la rentrée il y a eu des tests, les enfants ont eu un chili végétarien par exemple avant les vacances. L’équilibre nutritionnel est respecté comme l’explique Virginie Leserne, responsable de la restauration scolaire :

La loi prévoit aussi qu’en 2020, 20% des produits servis soient issus de l’agriculture biologique. A Dunkerque, dans les 21 restaurants scolaires, le pain, les yaourts, compotes et autres formages blancs le sont déjà.

X
X