Mouvement social chez Minakem avec une gréve déclenchée hier matin par la CGT. Selon le syndicat la prime de participation annuelle pour les salariés a chuté en moyenne de 1300 euros. Il y a environ 200 salariés dans l’usine de Petite Synthe. Les négociations n’avancent pas. Une nouvelle réunion avec la direction est prévue ce matin. En attendant un piquet de grève est tenue jour et nuit devant le site.

L’usine de production chimique emploie près de 200 personnes. Au cœur de la grogne sociale, une perte de la participation pour chaque salarié, c’est que dénonce en tout cas Guillaume Lafleur, délégué CGT chez Minakem :

La grève se poursuit ce mardi, elle est reconductible. La CGT avait rendez-vous ce matin avec la direction de l’usine dunkerquoise.

X
X