250 personnes ont participé ce matin à la marche silencieuse des veuves et victimes de l’amiante. C’était a Dunkerque, ville symbole où depuis plus de 20 ans l’ARDEVA réclame un procès pénal. Chaque jour, en France, 10 personnes meurent à cause de l’amiante.

L’ARDEVA a écrit une lettre ouverte à l’adresse de tous les candidats à la Présidentielle. L’association fait 3 propositions pour réformer le code pénal en matière de catastrophe sanitaire. Parmi elles : la création d’une infraction « d’homicide délibéré ».

Cela faisait 7 ans qu’elles n’étaient pas redescendues dans la rue pour réclamer un procès pénal. Beaucoup d’émotion ce matin des membres de l’ARDEVA, mais aussi de la colère vous allez comprendre pourquoi. Reportage :

X
X