Une petite centaine d’agents étaient réunis ce matin devant la CUD pour demander du dialogue social mais aussi relayer les revendications nationale de défense du service public.

Il n’y a pas assez de dialogue social à la communauté urbaine de Dunkerque. Si certains diront que la baisse de 50% des subventions accordées aux syndicats y sont pour quelque chose, ce n’est pas l’avis des syndicalistes. Pour Jean-Louis Gadea, du syndicat SUD, le malaise est réel :

 

La cause de ce mal-être, c’est le manque d’effectif. Un exemple concret pour Jean-Luc Gadea, le service des ordures ménagères :

X
X