Une centaine d’anciens salariés de l’usine de Quaëdypre était rassemblée devant les bureaux du mandataire judiciaire en charge de leurs dossiers, à Dunkerque. Deux mois et demi après la liquidation du site, certains d’entre eux n’ont touché que quelques centaines d’euros. Pire, des erreurs ont été faites dans leurs attestations transmises à Pôle Emploi. Résultat : ils ne devraient rien toucher non plus ce mois-ci.

Les ex-TIM étaient rassemblés ce matin à Dunkerque pour interpeller le mandataire, la presse et les élus locaux. Écoutez la détresse de Teddy, soudeur chez TIM pendant 12 ans :

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, est annoncée à Dunkerque, vendredi prochain, pour rencontrer les salariés.

X
X