Après un nouveau CSE sans avancée, le mouvement social se poursuit sur les sites d’Arcelor à Dunkerque et Mardyck. Les salariés réclament une prime COVID de 2000 euros ainsi que le maintien des salaires en période d’activité partielle. La grève provoque des arrêts sporadiques des installations, ce qui a un impact sur la production. Un piquet de grève vient d’être installé à l’entrée du site.

Les réunions s’enchaînent sans issue favorable pour les grévistes qui comptent maintenir la pression. Un piquet de grève est installé devant le site. Un mouvement qui a un impact sur la production, Rénald Quaegebeur, délégué central CGT :

Dans un communiqué, la direction affirme que la grève ne représente que 2% des heures travaillées et assure poursuivre le dialogue. Elle assure que les travaux de maintenance prévus prochainement sont maintenus.

X
X