Depuis le début de l’année, le Tribunal de Dunkerque a renforcé sa politique de lutte contre les violences familiales… Et ce n’est pas le seul domaine qui est au cœur de l’activité judiciaire cette année. Pour le procureur de la République, trois thèmes majeurs vont occuper les journées, et les nuits, du Tribunal, trois priorités.

Des thèmes qui rythment la vie du tribunal, des avocats, des forces de l’ordre depuis très longtemps à Dunkerque. Déjà ce que le procureur appelle la lutte contre le traitement des êtes humains, les trafics de migrants. Avec quasiment chaque mois des réseaux démantelés. Un travail de plus en plus important, les flux migratoires sont en forte hausse depuis l’été dernier.
Le Tribunal qui veut lutter davantage contre les violences intrafamiliales. Et surtout les violences faites aux femmes. Le Tribunal de rappeler que les évictions du domicile de conjoints violents sont de plus en plus nombreuses.
Toute une institution tournée aussi vers la lutte contre les trafics de drogues, très importants à Dunkerque du fait de la proximité avec la Belgique et les Pays-Bas. L’instance qui veut vraiment appuyer sur le démantèlement des réseaux déjà pour protéger la santé des consommateurs, mais surtout pour faciliter la vie des riverains. Le procureur précise qu’un trafic démantelé, même petit, et c’est toute la vie d’un quartier qui se trouve apaisée.

Les travaux de la partie historique du Tribunal de Dunkerque devraient se terminer d’ici la fin de l’année.

X
X