Alors qu’un débat public aura lieu en septembre prochain sur le sujet, les dockers se positionnent sur le projet Cap 2020

Le port de Dunkerque va se transformer à l’horizon 2020. Deux projets sont envisagés pour agrandir les infrastructures avec la création de nouveaux bassins. Pour les dockers de Dunkerque, l’accent doit bien sûr être mis sur les conteneurs, mais l’industrie ne doit pas être oubliée. Franck Gonsse, le patron du principal syndicat des dockers dunkerquois, se prononce pour le projet dit “baltique”, plus onéreux mais selon lui plus à même de répondre aux demandes des industriels du territoire comme Arcelor Mittal. L’autre projet : “Atlantique”, qui vise à construire un bassin dans le prolongement du quai de Flandre, a les faveurs de la direction du Port. Un débat public est prévu en deptembre prochain.

Deux scénarios sont envisagés pour le port : prolonger le quai de Flandre pour créer un nouveau bassin, c’est le projet Atlantique pour un coût de 600 millions. L’autre projet, plus cher, “bassin baltique” avec une création d’un bassin derrière le quai à pondéreux ouest. Pour Franck Gonsse, patron des dockers, il faut mettre l’accent sur les conteneurs, mais pas seulement. L’industrie ne doit pas être oubliée. Notamment Arcelor :

Franck Gonsse se positionne clairement pour le projet baltique. Plus onéreux, mais plus attirant pour les industriels qui pourraient faire circuler les plus gros navires du monde à Dunkerque. Il compte mettre ses arguments sur la table pour sensibiliser l’opinion publique sur l’avenir du territoire :

X
X