Le mouvement se poursuit chez Minakem à Petite-Synthe. C’est le 12ème jour de grève pour une grande partie de l’équipe de production du site qui réclame le maintien des primes et de l’intéressement. La direction souhaite en effet diminuer ces primes, alors que le contexte est plutôt favorable pour la société. Une cinquantaine de personnes est en grève. Des salariés, appuyés par la CGT, tiennent un piquet de grève devant l’usine à Petite-Synthe.

La plupart des salariés peut difficilement se passer de cette prime, essentielle pour leur pouvoir d’achat. Les réunions se multiplient, la direction fait des propositions, mais elles restent insuffisantes pour Guillaume Lafleur, représentant du personnel et délégué CGT chez Minakem :

Une nouvelle réunion avait lieu ce jeudi après-midi, mais l’espoir des salariés, de voir avancer les choses, était très mince.

X
X