Le centre de vision Ophta City à Dunkerque (© Google Street View)

Ophta City comparaissait hier après-midi devant le tribunal de Dunkerque. Le centre de vision installé depuis 4 ans rue du Leughenaer est poursuivi pour exercice illégal de la médecine. En effet, il est accusé de fournir à ses clients des prestations relevant de l’ophtalmologie sans être titulaire d’un diplôme en médecine et d’utiliser des appareils qui doivent être manipulés par des ophtalmologues. Le co-gérant d’Ophta City s’en est défendu à la barre. La procureur a requis 80 000 euros d’amende et une interdiction d’exercer d’un an. Le verdict sera rendu le 27 février.

Le centre de vision installé rue du Leughenaer à Dunkerque est poursuivi pour exercice illégal de la médecine, il comparaissait hier devant le tribunal. Une vieille affaire qui a commencé il y a 4 ans, une histoire assez technique et complexe… Explications :

Le centre de vision a demandé un droit de réponse et a tenu à apporter quelques explications. Ophta City précise que contrairement à ce qui est avancé dans le rapport de l’ARS, qui n’était d’ailleurs pas présente à l’audience, le centre « ne recourt pas à des appareils exclusivement utilisables par des ophtalmologues. La lampe à fente, le topographe cornéen et le tonomètre à jet d’air sans contact sont destinés aux opticiens-lunetiers », les notices techniques des fabricants en témoignent. La société tient également à ajouter qu’elle ne fait pas de diagnostic, il s’agit « de recommandations à caractère général » qui invitent le client à consulter « un ophtalmologue français. >> Lire le droit de réponse
X
X