© France Voyage

Feux vert pour la qualité de l’air à Malo les Bains. ATMO a rendu ses conclusions après une étude sur la qualité de l’air malouin. Et le bilan est bon, notamment grâce à la brise marine qui favorise l’évacuation des polluants. Si les polluants liés à l’industrie et au trafic routier respectent les seuils en vigueur, ce n’est pas le cas pour l’ozone. Le taux est dépassé, mais c’est malheureusement le cas de toutes les mesures effectuées dans le reste de la région.

Dans l’air de Malo les Bains, les taux de poussières en suspension, de dioxyde d’azote lié à l’industrie et d’oxyde d’azote, lié au trafic routier ne sont pas alarmants. Les voyants sont au vert pour Céline Derosiaux, responsable de la communication pour ATMO… à un détail près :

Une station de mesures fixe a été installée en 2007 à Malo les Bains. Elle sera retirée l’an prochain pour des raisons budgétaires, mais aussi de bon sens. En effet, aucune situation alarmante n’a été relevée à Malo depuis 10 ans. De son côté, la station de Dunkerque restera en place.

X
X