C’est officiel depuis le milieu de la semaine dernière, la bande de Malo ne passera pas par le front de mer. Une décision municipale motivée par l’état d’urgence qui fait grincer des dents des masquelours. Reportage :

X
X