Patrice Vergriete et Eric Etienne

Pour la bande de Dunkerque, il y aura un gros dispositif de sécurité, équivalant à un agent pour 100 personnes. Etat d’urgence oblige, les 3 Joyeuses seront sous haute surveillance grâce à des renforts de police et aux 120 agents de sécurité privés que la ville va engager. Sous l’autorité du sous préfet, des caméras de surveillance vont jalonner le parcours, en plus de celles existantes.

Le parcours détaillé sera lui dévoilée le plus tard possible. Parcours encadré, comme l’an dernier, par des points de passage avec fouille systématique.

Il est bon de rappeler aussi qu’il sera interdit de venir avec des armes même factices et tout objet en verre ! Et interdit aussi tout ce qui est pétard et autre artifice du genre dont l’utilisation pourrait provoquer un mouvement de foule.

Pour être efficace, le dispositif de sécurité n’est pas dévoilé, mais le sous préfet de Dunkerque, Eric Etienne, nous assure que tous les moyens seront engagés, avec notamment des caméras :

Les autorités font appel aux civismes des habitants. L’an dernier, les fouilles ont permis de confisquer des couteaux que portaient sur eux des carnavaleux, l’un d’eux était même venu avec une hache… une vraie hache !

X
X