Lancé samedi, le bus gratuit à Dunkerque subit de nouvelles modifications dès aujourd’hui. Les fréquences de passages sur les cinq nouvelles lignes vont être légèrement rallongées, 10 chauffeurs en plus vont être appelés pour prêter main forte aux collègues. Une réunion à la Communauté Urbaine de Dunkerque est prévue ce mercredi pour évoquer et solutionner ces couacs qui étaient attendus.

Dirigeants et élus se doutaient que ne fonctionneraient pas à 100% dès le début, mais sur certains tronçons, entre Fort-Mardyck et Dunkerque par exemple, on parle de près de 40 minutes de retard, avec parfois plusieurs bus de la même ligne qui se suivent. Les témoignages de chauffeurs insultés se multiplient depuis lundi.
Alors, pourquoi ces problèmes ? Déjà, l’absence de tests grandeurs natures. Du coup, les temps de parcours sont plus longs. Difficile aussi de bien cordonner les bus avec les nouveaux feux rouge, gros soucis techniques. D’où ce bricolage de dernière minute, des bus et des chauffeurs en plus, et des fréquences de passages sur les cinq grandes lignes, C1, C2, C3, C4, et C5, qui vont passer de 10 à 15 minutes. Enfin, on l’espère…
Mais si les temps de trajets sont un peu longs, c’est aussi parce que les usagers sont trop nombreux. Les véhicules sont pleins, tout le monde prend ce nouveau DK’Bus, qui demande malgré tout des réajustements. D’où cette réunion très importante car jeudi, des usagers, il y en aura encore plus avec la rentrée des lycées.

Une carte interactive avec les nouveaux parcours est disponible sur le site www.dkbus.com.

X
X