François Martin (à droite), le directeur France de Mutares (© Delta FM)

Relative bonne nouvelle du côté d’Eupec, société de construction de pipeline située à Gravelines, Saint Pol sur Mer et Grande-Synthe. 54 postes étaient menacés avec un plan social l’an passé, soit la moitié de l’effectif. Au final, ce PSE a été retoqué. Une nouvelle direction a été nommée et un autre schéma social présenté et accepté par une majorité de salariés. A savoir, en autre : un gel des rémunérations pendant 3 ans et un différé de salaire de 10% par mois pendant 1 an. 33 personnes ont préféré un licenciement économique.

Le plan social a été retoqué, une nouvelle direction a été nommée. Et un accord a été signé chez Eupec. Explications :

D’ici quelques années, les trois sites devraient aussi être regroupés à Gravelines.

X
X