Ce lundi s’ouvre le procès d’un Coudekerquois aux Assises du nord. Il est accusé de viol sur ses petites-filles. Une affaire qui en avait révélé d’autres. Un procès qui doit durer 3 jours. Retour sur les faits.

C’est en 2017 que l’enquête est révélée au grand jour. Des faits dénoncés par ses petites filles, 3 au total. Et qui auraient eu lieu dans un camping de Ghyvelde lors de vacances en famille. Ce Coudekerquois d’une soixantaine d’années est accusé d’avoir commis pendant plusieurs années des bisous, des caresses sur les parties intimes, des masturbations, fellations et pénétrations. D’ailleurs, les 3 victimes avaient décidé de ne plus se rendre chez leurs grands parents. C’est donc en mai 2017 que les auditions commencent. Une affaire qui en révèle une autre. La fille de ce Coudekerquois se présente au commissariat et évoque également des viols sur elle et sa sœur. Mais il y a prescription L’homme aurait donc commis ces actes entre 1997 et 2014, actes qu’il a en partie reconnus. Actuellement détenu à la prison de Sequedin, il sera jugé pour  viol commis sur mineur par une personne ayant autorité sur la victime, ainsi que pour atteinte sexuelle sur un mineur de 15 ans par une personne ayant autorité sur la victime.

Le procès dure jusqu’à mercredi.

X
X