A l’usine Lesieur, des salariés sous-traitants manifestent hier, entre 16h et 18h, leur mécontentement. Un débrayage de 2 heures des agents de sécurité et des femmes de ménage, une quinzaine d’employées de l’entreprise Atalian. Ils réclament une prime pour leur présence sur le site en cette période de coronavirus. Cette demande arrive après avoir appris que les salariés du groupe Lesieur bénéficiaient d’une prime quotidienne. Les salariés sous-traitants souhaitent donc la même considération de leur employeur direct ou du groupe Lesieur.

X
X